L'HOMME EST HERBIVORE

Nous sommes tous des végétariens...

sans toujours le savoir !

NOUS SOMMES CONFIGURÉS UNIQUEMENT
POUR LE VÉGÉTARISME

La grande majorité des gens a été éduquée pour croire que nous sommes omnivores. Pourtant, lanatomie humaine montre que nous navons pas été physiologiquement prévus pour manger de la chair danimaux, ni même de poisson.

En particulier, il faut remarquer que :

 

 

  • L’Homme a exactement les mêmes caractéristiques anatomiques et physiologiques que les herbivores et non celles des omnivores ou des carnivores.
  • Nos canines ont la même taille que les autres dents : c’est le cas des herbivores.
  • De plus, contrairement aux omnivores et carnivores, l’Homme doit cuire la viande et inventer des recettes pour la rendre plus digeste et anonyme - et la vue d’un cadavre dégoûte les gens normaux plutôt que de les faire saliver.
  • Les enfants en bas âge détestent généralement la viande. Il faut les forcer ou les formater (pour devenir grand et fort comme papa…..ou le chef comme maman !).

Voici les résultats d’une étude scientifique comparative sur 16 points, entre Carnivores / Omnivores / Herbivores et Humains, qui donne à réfléchir (par mutien.com) :

CAPACITE DE L’ESTOMAC :
Carnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.
Omnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.
Herbivore : Moins de 30% du volume total de l’appareil digestif.
Humain : 21 à 27% du volume total de l’appareil digestif.

ACIDITE DE L’ESTOMAC :

Carnivore : pH inférieur ou égal à 1.
Omnivore : pH inférieur ou égal à 1.
Herbivore : pH variant entre 4 et 5.
Humain : pH variant entre 4 et 5.

SALIVE :

Carnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.
Omnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.
Herbivore : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées.
Humain : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées

CANINES :
Carnivore : Très longues, fortes, grosses.
Omnivore : Très longues, fortes, grosses.
Herbivore : Taille réduite ou inexistantes.
Humain : Taille réduite.

FOIE :
Carnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.
Omnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.
Herbivore : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.
Humain : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.

PEAU :
Carnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.
Omnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.
Herbivore : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.
Humain : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.

INTESTIN GRELE :
Carnivore : 3 à 6 fois la longueur du corps.
Omnivore : 4 à 6 fois la longueur du corps.
Herbivore : 10 à 12 fois la longueur du corps.
Humain : 10 à 11 fois la longueur du corps.

ONGLES :
Carnivore : Griffes (fortes, dures).
Omnivore : Griffes (fortes, dures).
Herbivore : Ongles mous (ou sabot).
Humain : Ongles mous.

MÂCHOIRE :

Carnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).
Omnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).
Herbivore : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).
Humain : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).

MUSCLES MACHOIRE :
Carnivore : Muscle temporal.
Omnivore : Muscle temporal.
Herbivore : Muscle masséter.
Humain : Muscle masséter.

URINE :
Carnivore : Acide.
Omnivore : Acide.
Herbivore : Alcaline.
Humain : Alcaline.

VITAMINE C :
Carnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.
Omnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.
Herbivore : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.
Humain : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.

URASE :

Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).
Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).
Herbivore : Pas d’urase.
Humain : Pas d’urase (décompose mal l’acide urique toxique).

COLON :
Carnivore : Court, simple et lisse .
Omnivore : Court, simple et lisse.
Herbivore : Long, complexe avec villosités.
Humain : Long, complexe avec villosités.

MUSCLES DU VISAGE ET DE LA BOUCHE :

Carnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.
Omnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.
Herbivore : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.
Humain : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.

REINS :
Carnivore : Urine très concentrée.
Omnivore : Urine très concentrée.
Herbivore : Urine modérément concentrée.
Humain : Urine modérément concentrée.

Vous avez bien vu les points communs entre les Herbivores et l’Humain ?


TOUS les scientifiques ayant étudié le sujet sont d’accord : L’Humain n’est
pas un omnivore comme l’école nous l’a appris mais un strict végétarien !


Nous fonctionnons donc tels des moteurs que l’on alimenterait avec un carburant mal adapté – ce qui entraîne inéluctablement : encrassement, perte de puissance et de longévité.

Voici en aparté une information qui donne à réfléchir : entre les deux guerres (14/18 et 39/45), les boucheries ont ouvert leurs portes dans les villages. Les archives rapportent que dès ce moment, la clientèle des médecins a doublé en fréquentation.

Bon, je disais tout cela pour meubler la conversation, mais je n’en suis pas encore à changer de trottoir lorsque je croise des « nécrophages » – je suis seulement un peu triste pour eux, concernant leur conscience spirituelle dont le reliquat s’avère de plus en plus anachronique au regard de l’envolée technologique fulgurante actuelle, après tant de siècles de stagnation et de barbarisme…

Michel Dogna